Techniciens DSP : des artisans incontestés

Le métier d’avenir : quand et comment la réparation de voitures grêlées est-elle apparue

Un métier de plus en plus connu et précieux pour l’industrie automobile, qui a révolutionné le travail au sein des usines lors des dernières décennies du XXe siècle et qui est toujours reconnu comme un métier d’avenir.

Nous parlons du travail des techniciens DSP (débosselage sans peinture) qui, avec un art consommé, enlèvent les bosses (génériques ou causées par la grêle et le blizzard) des voitures en un temps réduit au moyen de techniques et d’outils spécifiques, sans avoir recours à des produits polluants (mastic ou peinture).

Découvrons en détail la naissance de ce métier et comment est-il devenu, en quelques décennies, un travail salué de par le monde.

 Où et quand la figure du technicien DSP est-elle apparue ?

 

Le métier de technicien DSP est tout aussi passionnant que l’histoire de sa naissance.

Si, au début, il représentait un véritable métier exclusif, transmis de pères à fils au sein des usines et de ce fait presque inconnu, il est aujourd’hui plus accessible en raison de l’émergence de nombreuses entreprises qui se consacrent à cette activité.

Si son exclusivité s’estompe, sa renommée ne fait qu’augmenter : devenir technicien DSP est de nos jours un objectif de plus en plus convoité.

Alors, quand l’art des techniciens DSP est-il apparu ?

Même si nous ne connaissons pas son précurseur, c’est entre 1960-70 que nous assistons dans les usines à une révolution dans la chaîne de montage de production automobile, et notamment, dans la production de tôles pour véhicules. La technique est apparue pour la première fois en 1964 dans une usine de production de Ford à Detroit, où un inspecteur de la qualité l’a mise en pratique pour la première fois.

Pour éviter le gaspillage de pièces défectueuses (marques et chocs survenus lors de la production), il est apparu nécessaire de définir une nouvelle ressource humaine et  donc d’intégrer une nouvelle figure professionnelle au sein des usines : quelqu’un capable de redonner aux pièces leur état d’origine, de manière entièrement manuelle, en un temps réduit et sans avoir à repeindre.

C’est ainsi que, avec l’entrée dans l’usine du techniciens DSP, les pièces retrouvaient leur état d’origine en un temps réduit et pouvaient être réutilisées, en évitant des coûts importants pour le rachat de nouvelles pièces.

Année après année, ce métier s’est répandu non seulement dans les usines de par le monde mais aussi à l’extérieur de celles-ci, surtout dans le secteur de la réparation de voitures grêlées, en donnant naissance à de nouvelles entreprises dont leur cœur de métier repose sur ce type de réparation.

De plus, les altérations dues au dérèglement climatique et la fréquence croissante de tempêtes de grêle ne fait qu’augmenter la demande de techniciens DSP.

Les outils les plus utilisés par les techniciens DSP

varilleros (2)

Il convient de rappeler que le technicien DSP est considéré un vrai artisan : à travers des mouvements très précis et constants, il peut redonner au véhicule son état d’origine.

Au total, un technicien DSP dispose de trois techniques de débosselage sans peinture (DSP) et donc de trois outils différents :

  •  Tiges DSP : l’outil le plus utilisé, notamment en Europe. Il s’agit des outils en acier, de différentes tailles, qui permettent d’atteindre les zones les moins accessibles du véhicule. En exerçant une légère pression vers le haut, la surface de la tôle retrouve son état d’origine.
  • Adhésifs thermofusibles : ce sont des adhésifs qui, une fois adhérés à la tôle, sont retirés à l’aide d’un deuxième outil (tel qu’un marteau extracteur, Slide Hammer ou Mini-lifter) qui supprime en même temps la bosse et l’adhésif.
  • Induction électromagnétique : la technique la plus récente et l’outil qui permet au technicien DSP d’éliminer les bosses les plus difficiles, en appliquant de la chaleur sur la surface à réparer.

Si les tiges symbolisent le travail d’un technicien DSP, les deux autres techniques représentent l’évolution de ce métier et la simplification des réparations les plus complexes.

Pourquoi Lever Touch ?

Des techniciens DSP experts en débosselage sans peinture, avec plus de 26 ans d’expérience et des réparations d’automobiles à grande échelle, mais toujours de manière artisanale.

techniciens dsp

À Lever Touch nous réparons les véhicules de manière strictement artisanale, grâce à la technique DSP (débosselage sans peinture) et à des techniciens DSP hautement spécialisés. Nous réparons des véhicules à grande échelle, sans négliger le travail artisanal.

Les bons outils associés à la compétence et au talent de nos spécialistes en réparations DSP et SMART nous permettent d’offrir des réparations rapides et efficaces aux particuliers, aux parcs de véhicules, aux compagnies d’assurance et aux constructeurs automobiles.

Demandez plus de renseignements en appelant au 900 150 152 ou envoyez-nous un courriel à l’adresse info@levertouch.com.